Lundi 27 Janvier : Jour du départ. Je me lève tôt et rejoins Tom au marché où nous sommes allés l'autre jour. Je flâne avec elle et fais quelques achats de produits frais : ail, petits citrons verts, de l'ananas frais et des galettes de riz pour les nems. On mange aussi une préparation de riz gluant sucré et coloré à l'aide d'un fruit, délicieux. Elle me montre ensuite un endroit pour faire imprimer des photos, tout prêt de l'hôtel, afin que je fasse passer à la petite famille d'hier soir les photos de leur bébé.

Le temps que le gars me les imprime Tom repart chez elle avec sa famille et me dit de venir pour le repas de midi à sa maison. Je reste donc un moment avec la famille d'hier qui se trouve en fait pile poil à côté de cet imprimeur, qui vend aussi des jeans. Je prends un jus de sucre de canne et m'installe avec eux, prenant quelques autres photos.

IMGP5018

Je vais récupérer les photos et les leur offre, eux refusant que je paye pour mon jus pour me remercier. Je les salue et vais me poser un peu plus loin dans un café pour boire un café et manger un peu de mon ananas. Je profite de ces derniers moments et prends mon temps car l'heure de check out de mon hôtel est à midi.

J'y retourne et me refais une toilette car j'ai déjà eu très chaud ce matin. Je fais mes sacs et traînasse sur mon lit. Je me bouge vers 11h30, récupère mon passeport et décide d'aller à pied jusque chez Tom. En chemin je m'arrête pour acheter des ustensiles pour faire le café à la façon vietnamienne, du café et du lait concentré sucré et arrive avec ponctualité chez elle à midi.

Elle me présente sa mère qui est en train de cuisiner pour moi car elle et Nhat, le frère de Tom, ont déjà mangé. Je vais donc avoir droit à u vrai festin que je vais partager avec Tom qui elle m'a attendu. Elle a spécialement gardé le gâteau de riz et porc, enveloppé dans de la feuille de bananier - ce qui lui donne de la couleur - mangé traditionnellement pour la fête du Têt. J'observe Tom le couper avec précision à l'aide de raphia.

IMGP5048

IMGP5050

On se régale de ce gâteau, de poitrine de porc rôtie, de petits oignons doux confits, de légumes croquants au vinaigre et de deux différentes galantines, une de boeuf et une de porc. La maman de Tom va faire une sieste à l'étage pendant que nous finissons de manger. Elle m'offre ensuite du thé vert fait avec des feuilles fraîches. Elle me fait aussi goûter du thé à l'artichaud, bon pour nettoyer le foie et luttant contre le cholestérol, c'est très bon et sucré sur la langue donc pas besoin de mettre du sucre.

IMGP5051

On discute alors un bon moment, Tom me traduisant en anglais ce que sa mère me racontait. Elle lui dit qu'elle m'aprécie et me dit que serais toujours le bienvenue dans leur maison, y compris celle où elle vit dans le Nord. Je la remercie et écoute ses récits, certains de son enfance avec le grand-père de Tom qui a travaillé pour les français.

IMGP5114

Après ça c'est à notre tour d'aller faire la sieste, une bonne heure et demi, avant d'aller à nouveau dans le marché de rue pour acheter quelques dernières choses. On y part avec Tom vers 15h20, chapeaux traditionnels vissés sur la tête tous les deux. J'achète de la sauce de poisson et une sauce douce piquante pour manger avec les nems ainsi que ce fameux thé à l'artichaud.

IMGP5083

On s'arrête aussi manger un fruit à la chair laiteuse et sucrée dont j'ai oublié le nom, succulent. On va un peu plus loin se poser dans le café où j'avais été mon premier matin tout seul dans le quartier, la boucle est bouclée. La dame me reconnaît et nous offre le thé.

IMGP5097

IMGP5092

On retourne à la maison vers 16h30, finir de préparer le sac avec les derniers achats et Tom nous appelle un taxi pour 17h. Je salue la maman de Tom dans sa langue maternelle et pars dans un trafic assez fluide pour l'heure - d'après le chauffeur de taxi, beaucoup de Saigonnais sont retournés dans leur village pour les fêtes du Têt - pour arriver au terminal international en 25 minutes.

IMGP5128

Une fois devant les comptoirs d'enregistrement des bagages je sens bien qu'il y a un problème car ça va vraiment très lentement. En effet on m'explique que le vol est retardé de deux heures et demie et qu'ils traitent au cas par cas pour renvoyer les gens sur d'autres vols. Je prends mon mal en patience avec Tom à mes côtés. J'ai une première fausse alerte où on me dit m'avoir trouvé un vol mais pas de Francfort à Lyon.

Tom doit me quitter maintenant car elle doit aller voir d'autres gens de sa famille ce soir et sa mère vient la chercher à l'aéroport. Il est 20h20, on se quitte tous tristounets, se promettant de rester en contact  et de tout faire pour se revoir au plus vite, soit en France, soit ici.

Aprèès un temps on m'enregistre mon bagage pour partir sur Paris, me disant qu'ils n'ont pas de solution pour Lyon et que je devrais redemander à Abou Dhabi qui me trouvent une solution.

On embarque donc vers 22h dans un A 330 pour un départ à 22h25. J'ai un groupe de 19 français autour de moi qui n'ont pas encore le billet. Je leur explique que j'ai le mien et que l'escale devrait être d'au moins six heures à Abou Dhabi. Le vol se passe bien jusque là-bas, un peu de turbulences mais j'ai dormi presque cinq heures grâce à des pilules homéopathiques qu'unn jeune belge Wallon m'a donné à Saigon. 

Pour les photos il faudra attenndre un peu car j'arrive pas à les envoyer d'ici.